Comment faire face à la souffrance ?

La souffrance, c’est l’écart entre ce que l’on devrait avoir et ce que l’on vit réellement.

Le rapport entre la douleur et la souffrance

La douleur, c’est le corps qui souffre. La souffrance, c’est l’âme qui est en douleur.

La douleur du corps est le symptôme d’un dysfonctionnement physiologique, une rupture avec l’ordre naturel et harmonieux de notre organisme.

La souffrance de l’âme est le symptôme d’un dysfonctionnement existentiel, une rupture avec l’ordre naturel et harmonieux de notre rapport à la vie et aux autres.

La souffrance agit sur le corps (ce que l’on nomme la somatisation), notre corps est quelque part le diapason de notre santé mentale et psychique.

Si pour soigner la douleur, il s’agit de toujours continuer à développer la Médecine, pour soigner la souffrance, il s’agit de toujours continuer à développer la psychologie, le progrès social et la philosophie.

Le rapport entre la souffrance et la vie

Pourquoi doit-on avoir à expérimenter la douleur et la peine ?

Parce que le monde existe de par le déploiement de sa matérialité, cette matérialité qui est régit par le principe du « rien sans rien ». Si l’univers, la vie sont profondément amoraux, ils sont profondément cohérents. Et c’est dans cette cohérence par des principes tels que :

  • le dense attire le disparate
  • le chaud dissipe
  • le dur rentre dans le mou
  • le fort plie le faible
  • le souple résiste mieux
  • le collectif est plus fort que l’individu

que l’existence existe.

Nous sommes du « spirituel » dans du matériel et c’est cela qui donne toute sa puissance à la vie. Et la puissance peut générer du bon, comme du mal (du douloureux).

Se distancier et agir

Face aux difficultés de l’existence (la douleur, la précarité, la mort), nous sommes naturellement disposer à nous diluer dans notre sensibilité. Cette sensibilité est ce qui fait la beauté de notre humanité. Car comme le veut le principe de cohérence : si je suis sensible à ce qui est beau et bon, je suis également sensible à ce qui est mauvais et laid.

Beaucoup, pour mieux se protéger de leur sensibilité au mal se désensibilisent et peuvent sombrer dans l’inhumanité et le cynisme. C’est un peu comme si pour soigner sa fièvre on cassait son thermomètre…

Bien sûr il ne faut pas pour autant ne pas vouloir agir sur sa sensibilité. L’esprit est capable d’anesthésie et d’hyperesthésie (par l’hypnose, sans avoir recours aux drogues) et ne pas chercher à développer cette faculté naturelle serait tout simplement stupide.

Mais ce n’est pas parce qu’on apprend à « fausser » la valeur du thermomètre que l’on guérit la cause, bien au contraire. Nous sommes quelque part programmés pour vivre bien. Et cela est le principe existentiel le plus fondamental.

Guérir la cause de la souffrance, c’est soigner son rapport à la vie et aux autres. C’est ne plus subir, c’est accepter et aimer la vie telle qu’elle est et va, dans sa beauté et sa dureté aussi. Car surpasser les difficultés nous rend plus fort et se rendre plus fort, c’est se rendre heureux. Car une part du bon à vivre, se trouve ici : être apte à l’existence.

Chercher le bon et développer le beau et le juste ; vaincre le mauvais et diminuer le laid et l’injuste.

Accepter avant tout.

2 commentaires sur “Comment faire face à la souffrance ?

Ajouter un commentaire

  1. Si la souffrance est, comme tu le dis très justement, l’écart entre ce que l’on veut avoir (et je dirais ce qu’on croit être) et ce que l’on vit réellement, guérir la cause de la souffrance, c’est soigner son rapport à la vie et aux autres en déjouant ce « cinéma intérieur » (ce qu’on croit être, ce qu’on veut avoir) en s’approchant au plus près de la vie.
    C’est une façon de se « déségotiser » 😉 en s’ouvrant à bien plus, la vie et les autres, en effet.

    Merci pour ce texte profond

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :