De l’origine de la souffrance psychologique

Le manque de respect et d’affection génère une souffrance pour les individus doués d’une psyché.

Qu’est-ce que la psyché et pourquoi nous rend-elle si sensible ?

Qu’est-ce que la psyché ?

La psyché est la fonction cognitivo-organique qui produit les émotions en nous.

On peut distinguer deux typologies d’émotions présentes chez l’humain.

# les émotions naturelles :

  • le danger fait peur
  • le manque rend triste
  • le préjudice met en colère et dégoûte
  • le partage met en joie

# Les émotions culturelles :

  • les injustices génèrent envie et jalousie
  • Le manque de discipline génère la frustration
  • l’amour conditionné génère la culpabilité
  • l’humiliation génère la honte
  • l’égoïsme et l’altruisme génèrent mépris et pitié

Pourquoi sommes-nous sensibles ?

Les émotions sont l’expression de notre sensibilité d’être.

L’être existe parce qu’il y a une individualité qui se construit une personnalité.

Les personnalités existent parce qu’il y une âme aux racines d’un esprit qui lui même est englobé dans un corps qui ressent (sensation-émotions) et qui comprend (connaissance-conscience).

Sans sensibilité, c’est à dire sans sensation, ni émotion, l’être n’est plus. Il n’y a alors plus que néant. L’être jaillit du néant pour explorer des formes de consciences et créer de l’Histoire.

« L’homme est fondamentalement désir d’être et le désir est manque. » JP Sartre – L’Etre et le Néant (1943) 

De manière moins spirituelle et métaphysique : les sensations et les émotions nous permettent de savoir si notre corps et notre être sont en danger et nous aident à nous orienter vers ce qu’il nous faut pour « aller bien« .

Pourquoi le respect est si important

Lorsque l’on manque de respect à un être, il subit une charge émotionnelle négative. Et plus les manques de respects et les actes de nuisances s’accumulent et plus cela poussera l’individu victime à détester les autres et à se détester lui-même.

Détester et se détester empêche d’accéder au partage, donc à la joie.

Pourquoi l’amour est si important

Lorsque l’on manque d’affection pour un être dont on a des responsabilités, il va subir un manque nuisible à son estime et sa confiance personnelle. Et plus les manques d’affection et les actes de rejet et d’humiliation s’accumulent et plus cela poussera l’individu victime à être dégoûté des autres et de lui-même.

Le dégoût de soi et des autres empêche d’accéder au désir, donc à la vie (vitalité).

3 commentaires sur “De l’origine de la souffrance psychologique

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :