Les articles

Une raison de vivre à la mer

Je suis tombé sur cette citation aujourd’hui :

« Celui qui a une raison de vivre peut endurer n’importe quelle épreuve, ou presque ! » Friedrich Nietzsche

Lorsque l’on traverse une épreuve et que l’on se sent noyé dans ce grand océan complexe et hostile du Monde, il nous faut une bouée. Personne n’ouvre un texte sacré sans sentiment de s’échouer. Personne ne se cherche un guide sans sensation de perdition.

La bouée du Sens, cette raison de vivre que propose Nietzsche, est-elle si accessible ?
Lire la suite « Une raison de vivre à la mer »

Comment le Pouvoir se construit-il ?

Il y a toutes formes de pouvoir  : la force physique, la force mentale, la force intellectuelle, la force de plaire, la possession, l’autorité confiée, l’autorité forcée, le pouvoir de récompenser, le pouvoir de contraindre, le pouvoir de tuer, le pouvoir de ne pas faire (la liberté).

Nous naissons tous avec un capital de pouvoir qui va déterminer en partie notre existence et avec lui nos potentiels de jouissances et de souffrances sur terre. Lire la suite « Comment le Pouvoir se construit-il ? »

Quel pourrait-être l’optimum économique ?

l’Economie, c’est la façon dont les êtres vivants organisent ce qu’ils ont et ce qu’ils peuvent obtenir en vue de satisfaire leurs besoins.

Ainsi l’Economie dépend de trois facteurs fondamentaux liés aux richesses :

  • La capacité et les méthodes de production
  • Les modes de consommation
  • Les modes de répartition et de distribution

Au niveau de l’humanité, quelles ont été les modes d’organisation régissant l’Economie au cours du temps ? Quelle pourrait-être l’Optimum Economique ? Dans quelle mesure la motivation des individus y joue-t-elle un rôle ? Lire la suite « Quel pourrait-être l’optimum économique ? »

Comment pourrait-on bien mener notre barque en amour ?

Du point de vue de l’enfant, l’amour ça paraît simple comme ça : je t’aime, tu m’aimes, nous nous aimons, un exercice tout simple de conjugaison…

Mais voilà, on sait bien, adulte, que les choses ne sont jamais aussi simples. Que la navigation sur le frêle esquif de nos sentiments est parfois plate comme un lac désertique, turbulente comme une rivière indomptable, pénible comme une erreur de destination ou périlleuse comme une chute vertigineuse où tout semble si calme sur son petit amont…

Qu’est-ce que pourrait être un amour durable et heureux ? Quel pourrait-être le b.a-ba de la navigation conjugale ?

Lire la suite « Comment pourrait-on bien mener notre barque en amour ? »

D’où peut venir la pensée en « tout ou rien » ?

Il y a au cœur de la volonté humaine, un désir d’absolu. Ce qui conduit des êtres de pouvoir à construire des sociétés totalitaires et des êtres en manque de pouvoir à construire des idéaux en dehors de ce monde soit dans un passé, un présent ou avenir idéalisés, soit dans un au-delà.

Pourquoi avons-nous tant de difficultés à recevoir le monde tel qu’il est et tel qu’il va ? Pourquoi avons-nous, par nature, tendance à penser en des termes absolus ? Pourquoi le « OU » passe-t-il si souvent avant le « ET » et l’IDEAL avant le POSSIBLE ? Lire la suite « D’où peut venir la pensée en « tout ou rien » ? »

Comment réconcilier l’économique, l’écologique et le social ?

L’humain a besoin de l’écologique pour vivre dans un milieu sain, beau et bon.

L’humain a besoin de l’économique pour vivre dans un monde où il y ait des richesses.

L’humain a besoin du social pour vivre dans une société aidante et juste.

Pourtant, la forte poussée économique liée à l’essor des sociétés industrialisées a produit et amplifié une profonde divergence entre ces trois nécessités.

Sur le plan politique de nos jours :

  • Prendre une décision en faveur de l’économique se fera au détriment de l’écologique (pollution et consommation) ou du social (pression sur la main d’oeuvre et l’usager)
  • Prendre une décision en faveur de l’écologique se fera au détriment de l’économique (moins polluer coûte plus cher) ou du social (restriction du pouvoir d’achat)
  • Prendre une décision en faveur du social se fera au détriment de l’économique (baisse de la compétitivité) ou de l’écologique (démographie et consommation).

Lire la suite « Comment réconcilier l’économique, l’écologique et le social ? »

Cerveau archaïque et spiritualité

Il y a de la pensée, il y a de l’abstraction, il y a de la création, il y a de l’esprit.

Il y a de la matière, il y a de la chair, il y a de la vie, il y a du besoin, il y a de l’animalité.

L’humain est infiniment plus que de la matière, il pense. Et ce n’est pas rien de penser.

L’humain est infiniment plus que de l’esprit, il vit. Et ce n’est pas rien de vivre.

Être humain, c’est être un mélange fulgurant de matière et d’esprit, d’inconscience et de conscience, de vie biologique et de vie culturelle.

Et tout l’art d’être humain, réside dans la possibilité de vivre et de faire vivre sa matérialité, sa biologie, sa socialité tout autant que la pensée, l’art, la culture, la spiritualité. Lire la suite « Cerveau archaïque et spiritualité »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑