Les articles

Comment convaincre ? La méthode efficace en toutes circonstances – Tuto

En sociologie politique, le pouvoir se définit comme la capacité de faire faire à un individu ce qu’il n’aurait jamais fait sans votre intervention. Intervenir dans la pensée et les désirs d’autrui pour les embarquer dans vos projets, vos demandes, vos bras : voilà tout l’enjeu qui se trouve au coeur de l’art de convaincre.

Et c’est bien de pouvoir dont il s’agit lorsque nous cherchons à convaincre. En sciences politiques, on apprend que le pouvoir que nous avons sur autrui se fonde sur trois leviers :

  • Notre capacité à convaincre par la sympathie, le charisme, la pertinence intellectuelle
  • Notre capacité à sanctionner par la perte d’argent, la contrainte physique, psychologique et sociale et le bannissement
  • Notre capacité à récompenser par l’argent, l’apport physique, psychologique et sociale et l’inclusion

Cela étant dit, nous verrons que l’art de convaincre ne peut se passer des deux autres leviers de la sanction et de la récompense, même s’ils avancent le plus souvent en sous-marin… Le pouvoir aime à se voiler pour mieux embarquer, c’est à dire pour qu’autrui fasse de par son propre désir et non par la carotte et le bâton qui générera du ressentiment à l’égard de celui qui le contraint et le récompense.

Je vous dévoile ici une approche en 7 étapes que j’ai éprouvée et perfectionnée au cœur de mon travail d’accompagnateur de leaders citoyen.ne.s vers le pouvoir du collectif que m’a enseigné Adrien Roux, Directeur de l’Alliance Citoyenne, et la négociation raisonnée mise au point par les chercheurs Roger Fisher et William Ury d’Harvard.

Je l’appelle : Conquête : un plan crédit t’es pro ; demande de négo-connexion.

1/ Créer la connexion

2/ Mener l’enquête

3/ Avoir un plan crédible pour gagner ses faveurs

4/ Gagner des points de crédibilité, d’intérêts et de projection

5/ Opérer la bonne demande au bon moment

6/ Négocier

7/ Approfondir la connexion avec le nouveau cadre créé

Lire la suite « Comment convaincre ? La méthode efficace en toutes circonstances – Tuto »

Comment orienter sa vie vers un but ? – Tuto

Dans son livre les six clés de la confiance en soi, Nathaniel Branden défini le fait d’avoir une vie orientée vers un but comme une clé de la confiance en soi. La confiance en soi étant, selon le même auteur, directement liée au bonheur d’un individu.

Par ailleurs, donner à sa vie une orientation forte, un sens primordial, me semble participer à alimenter les trois besoins existentiels fondamentaux de tout être humain (selon la théorie de l’analyse transactionnelle d’Eric Berne) :

  • Besoin de stimulation par l’histoire personnelle que l’on veut pouvoir raconter
  • Besoin de structuration par l’existence de critères de priorités sur lesquels s’appuyer pour ordonnancer sa vie
  • Besoin de reconnaissance par l’appréciation positive que peut impliquer un but qui nous dépasse
Lire la suite « Comment orienter sa vie vers un but ? – Tuto »

Comment ne plus avoir de pensées négatives ? – Tuto

Bien souvent le train de la pensée, alourdi par le poids des wagons de notre charge mentale et alimenté par la frustration, déraille. Il prend la pente vibrante et douloureuse des mécanismes psychiques d’auto-souffrance. Ici, l’imagination penche vers des envies destructives à répétition, des prétextes puérils d’abandon face à une situation que l’on doit affronter et qui nous fait envisager les pires scénarios…

Cela nous arrive à tous de dérailler un peu et parfois le train de la pensée négative à force de sillonner dans la vallée de la mort et du ressentiment fini par générer dans notre psyché une habitude dépressive.

Mais pourquoi est-il si difficile de freiner ce mécanisme psychique de souffrance et de nous faire embrayer sur une voie de pensée plus heureuse ? Je vais essayer d’en démêler ici les rouages avec vous.

Lire la suite « Comment ne plus avoir de pensées négatives ? – Tuto »

La vie, l’amour, la guerre – essai poétique

La vie se consume et se consomme dans une vrille d’attractions qui se crochettent les uns les unes, qui se décrochent les unes aux autres. L’amour est une tendre guerre qui veut la paix et qui y laisse parfois des ruines. Elles sont belles ces ruines. C’est pas toujours tenable la guerre et c’est pas toujours tenace les amours. La relation est une tenaille en fait, une pince à braise, avec un bord connu qui nous apaise et un débord méconnu qui nous attise.

Lire la suite « La vie, l’amour, la guerre – essai poétique »

Qu’est-ce qui nourrit et construit l’ambition personnelle ?

Si je m’amuse avec l’étymologie : ambition vient du latin ambitio, ce qui viendrait à vouloir dire littéralement : « l’action de faire avec les deux ensemble ». Quels pourrait-être « ces deux-là » ? La part de soi telle quelle est et la part de soi qui a les honneurs ou qui les cherche ? La partie de soi, sombre, et engluée dans son déterminisme biologique et social, pétri de ressentiment, assoiffé de vengeances et d’amour, et la part de soi idéale, productive, aimable, attractive et lumineuse ?

L’ambition, serait-ce le « lieu de chrysalide » du soi déçu, déchu et décevant vers ce soi capable d’espoir et de fierté ?

Lire la suite « Qu’est-ce qui nourrit et construit l’ambition personnelle ? »

Bonne nuit mon amour ?

Se sentir aimé est vital. « Bonne nuit mon amour », c’est cette lueur de vie dans cette petite mort qu’est le sommeil. Et au fond de la vie, il y a la nuit, la mort, le néant. La Vie, c’est cette affirmation dans le Néant qui nous pousse à exister, à réussir, à se propager, à enfanter. La Vie en nous, c’est le besoin d’amour, le désir d’amour, l’envie de se fondre en l’autre, la pulsion de vie, la libido.

Mais cette pulsion de vie a ses obstacles et son grand adversaire, son antithèse nécessaire : la Mort.

Comme le disait Spinoza, « Là où il y a de la joie, il y a de l’amour ». On pourrait ajouter : là où il y a du désamour, il y a de la mort et là où il y a de la haine, il y a de l’envie de tuer ou de se tuer.

On ne peut pas vraiment aimer les autres si on ne s’aime pas vraiment soi-même. On ne peut pas partager beaucoup de bonheur si on ne partage pas du bonheur en soi même. Comme on ne peut pas détester les autres si on ne déteste pas une part de soi-même.

Apprendre à bien vivre, c’est apprendre à aimer. S’aimer soi tel qu’on est et devient. Aimer l’autre, tel qu’il est et devient, dans ce monde tel qu’il est et va.

Lire la suite « Bonne nuit mon amour ? »

Comment augmenter son pouvoir de séduction ?

Pourquoi j’apprends, pourquoi je m’affirme, pourquoi je sculpte mon body, pourquoi je cherche à réaliser des belles choses ? La réponse est simple, pour séduire. Pour me séduire et pour séduire.

Se sentir désiré.e, se sentir aimé.e, se sentir excitant.e, se sentir excité.e, quoi de plus jouissif que l’attraction et les délices de ses récompenses ?

Lire la suite « Comment augmenter son pouvoir de séduction ? »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑