Dans quelle mesure pouvons-nous aimer ?

« Là où il y a de la joie, il y a de l’amour. » nous enseignait Spinoza.

Et mieux vaut dans une vie, aimer que de détester, tolérer que de mépriser, désirer que de ne pas avoir envie. Car aimer, c’est précisément l’expression du sentiment d’avoir envie et lorsque cet « avoir envie » se conjugue et se rend possible dans une communion partagée, alors là, « que c’est bon »… Lire la suite « Dans quelle mesure pouvons-nous aimer ? »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑