Pourquoi suis-je un perdant ?

Ou devrais-je dire, pourquoi y a t-il du perdant en moi ?

Perdre vient du latin perdere (« détruire, ruiner, corrompre ; faire une perte »). Il y a une part en moi qui (me) détruit, (me) ruine, (me) corrompt, (me) perd.

Tandis que gagner vient de l’ancien français gaaigner, du bas latin * wadaniare, emprunté au vieux-francique * waidanjan (« paître »). Qui sous-entend selon moi la notion de jouissance paisible où l’on s’alimente en liberté, sans souffrir, parmi les siens.

Dans la psychologie humaniste et plus particulièrement dans la théorie de l’Analyse Transactionnelle d’Eric Berne, est abordé le concept des scénarios de vie gagnants ou perdants où il faut entendre comme scénarios de vie gagnants non pas la vision idéalisée d’un ou une « winner alpha » qui réussit tout ce qu’il ou elle entreprend, mais plutôt une saine affirmation de soi parmi les autres qui poursuit les intérêts de son moi véritable (avec ses sensibilités, ses goûts, son idiosyncrasie). Où les comportements que nous nous offrons nous affranchissent des injonctions limitantes et négatives d’autrui qui nous poussent souvent dans des expériences de vie où l’on subit plus que l’on ne jouit.

Lire la suite « Pourquoi suis-je un perdant ? »

Besoins et Idéaux, comment pouvons-nous les réconcilier ?

Qu’on le veuille ou non, notre psyché construit des idéaux à l’intérieur de nous.

Psyché qui a pour fonction principale de nous mettre en mouvement, en action dans un monde ou nous, individus, devons grandir et faire face à toutes sortes d’enjeux pour survivre,  vivre, laisser une trace de nous dans le continuum…

L’humain est sujet à de nombreux besoins qui en fonction des moyens de subsistance et de développement en présence feront de nos existences une combinaison plus ou moins cohérente d’aventures plaisantes et excitantes et d’expériences douloureuses et aliénantes…

Quelle est la place de l’Idéal dans nos besoins ? Quelle part d’aliénation viens polluer nos Idéaux ? Pourquoi nos Idéaux, délaissés par la société de consommation doivent reprendre une place plus importante dans le Monde ? Lire la suite « Besoins et Idéaux, comment pouvons-nous les réconcilier ? »

Bourreau Victime Sauveur, comment sortir du triangle dramatique ?

Le triangle dramatique proposé par Stephen Karpman en 1968 a permis d’une manière fulgurante de saisir ce qui se JOUE dans les conflits humains.

Quand nous ne sommes pas suffisamment valorisés, notre besoin de stimulation combiné à notre besoin de reconnaissance peut engendrer toutes sortes de jeux psychologiques. Lire la suite « Bourreau Victime Sauveur, comment sortir du triangle dramatique ? »

Comment avoir confiance en soi et braver les autres ?

Même s’il doit y avoir un facteur génétique, la confiance en soi est moins innée qu’acquise.

La confiance en nous se trouve un chemin comme les racines d’un arbre se déploient dans le bon sol. Si le terreau de notre éducation a été mauvais voire hostile, notre confiance en nous-même sera plus mince qu’un individu qui a été soutenu, guidé et encouragé.

Cependant, adulte, nous pouvons nous rééduquer à nous aimer et nous estimer afin de trouver et de croître dans le terreau que nous méritons. Lire la suite « Comment avoir confiance en soi et braver les autres ? »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑