Comment augmenter son pouvoir de séduction ?

Pourquoi j’apprends, pourquoi je m’affirme, pourquoi je sculpte mon body, pourquoi je cherche à réaliser des belles choses ? La réponse est simple, pour séduire. Pour me séduire et pour séduire.

Se sentir désiré.e, se sentir aimé.e, se sentir excitant.e, se sentir excité.e, quoi de plus jouissif que l’attraction et les délices de ses récompenses ?

Lire la suite « Comment augmenter son pouvoir de séduction ? »

Pourquoi suis-je un perdant ?

Ou devrais-je dire, pourquoi y a t-il du perdant en moi ?

Perdre vient du latin perdere (« détruire, ruiner, corrompre ; faire une perte »). Il y a une part en moi qui (me) détruit, (me) ruine, (me) corrompt, (me) perd.

Tandis que gagner vient de l’ancien français gaaigner, du bas latin * wadaniare, emprunté au vieux-francique * waidanjan (« paître »). Qui sous-entend selon moi la notion de jouissance paisible où l’on s’alimente en liberté, sans souffrir, parmi les siens.

Dans la psychologie humaniste et plus particulièrement dans la théorie de l’Analyse Transactionnelle d’Eric Berne, est abordé le concept des scénarios de vie gagnants ou perdants où il faut entendre comme scénarios de vie gagnants non pas la vision idéalisée d’un ou une « winner alpha » qui réussit tout ce qu’il ou elle entreprend, mais plutôt une saine affirmation de soi parmi les autres qui poursuit les intérêts de son moi véritable (avec ses sensibilités, ses goûts, son idiosyncrasie). Où les comportements que nous nous offrons nous affranchissent des injonctions limitantes et négatives d’autrui qui nous poussent souvent dans des expériences de vie où l’on subit plus que l’on ne jouit.

Lire la suite « Pourquoi suis-je un perdant ? »

Comment bien gouverner sa vie ?

Je traverse une période difficile. Je suis dans une situation professionnelle envahissante avec beaucoup de conflits autour de moi. Je suis dans une situation personnelle et psychologique qui engendre du repli sur moi, de la tristesse, de la démotiv’ et un peu de frustration. Mais rien de bien grave non plus.

Parfois dans la vie on se retrouve dans des situations pourries. C’est même assez fréquent en fait. Ce monde est tellement complexe et nous mêmes sommes tellement complexes que c’est difficile d’échapper aux « pièges » que nous tend l’existence.

Oui, l’existence nous tend des pièges et dans l’existence il y a nous et il y a eux, il y a ce que j’ai en conscience et il y a ce que les autres ont en inconscience. Les « pièges de l’existence » se trouvent là où on ne les voit pas, là où notre conscience a fait une impasse sur nous même et sur les autres en visant un désir, un but, un rêve qui nous a mis en mouvement et nous a entrainé dans une chute, une déception, une souffrance.

Bien gouverner sa vie, n’est-ce pas cheminer vers le bonheur d’être soi, respecté parmi les autres, en évitant les pièges que nous nous tendons et que l’on nous tend ?

Lire la suite « Comment bien gouverner sa vie ? »

Pourquoi devenir militant radical ?

Que serait un monde sans militantisme ? Un monde où l’exploitation de l’humain par l’humain et de l’humain sur la nature n’aurait aucune limite. Car qu’est-ce qui met des entraves à cette propension naturelle de l’humain à vouloir toujours plus de pouvoir et de jouissance et le plus souvent au détriment des autres et de l’environnement : la régulation, la norme intelligente, la Loi Juste. Et qu’est-ce qui met en place les Lois : ceux qui ont le pouvoir. Et qu’est-ce qui fait qu’une Loi est Juste : l’équilibre des forces entre les gagnants et les perdants. Et qu’est ce qui permet aux perdants d’avoir une force : la mise en œuvre de leur capacité de nuisance sur l’autorité jugée abusive. Et qu’est-ce qui permet d’organiser cette force : le militantisme.

Lire la suite « Pourquoi devenir militant radical ? »

Comment se remotiver au travail ?

Je me suis levé aujourd’hui et comme les autres derniers jours je n’avais pas le goût au travail. Je suis dans une période de tristesse et de désœuvrement liée au manque d’une dynamique conjugale, de difficultés professionnelles et tout cela amplifié par l’effet du reconfinement, un contexte familial compliqué, une actualité morose et le temps d’ensoleillement qui se réduit comme peau de chagrin.

Lire la suite « Comment se remotiver au travail ? »

A la vie à la mort ?

Être, comme Freud en a eu l’intuition, c’est naître au monde avec deux propensions, deux pulsions dans son rapport à soi : d’un côté on est poussé par la pulsion de vie : l’amour de soi dans le monde (là où on projette nos désirs, nos ambitions, nos rêves, nos luttes, nos combats). D’un autre côté, on est tiré par la pulsion de mort : le rejet de soi par le monde (là où on nourrit nos retraits, nos abandons, nos renoncements).

Une part de soi désire, une autre part de soi se meurt. Lire la suite « A la vie à la mort ? »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑