Par quoi devons nous être préoccupé ?

Dans le monde animal, il n’y a que simple occupation, l’humain, par son esprit d’anticipation à créer la préoccupation.

La préoccupation est un phénomène qui met le Conscient au service de l’Inconscient.

L’enjeu de situation nourrit le stress, le stress : la pensée qui tourne en boucle.

Alors, devons nous être préoccupé et si oui par quoi ?

Quel est le rôle et la fonction du Conscient ?

Le rôle du Conscient est d’avoir un pilote (esprit) dans la machine (corps). Un pilote qui va chercher des expériences et des connaissances pour produire une vie, une perpétuation, une histoire à laisser…

Quel est le rôle et la fonction de l’Inconscient ?

L’Inconscient est le pilote automatique. Parfois le Conscient peut reprendre le guidon en contrôlant sa respiration, voire en agissant sur son rythme cardiaque (pour les plus balaises en méditation). Mais nous ne contrôlons pas vraiment nos processus physiologiques qui développent et assurent nos fonctions biologiques.

Quel est le pouvoir de la conscience sur nous même ?

Ce qui est bien foutu, c’est que la conscience est située là où il est utile d’avoir les commandes :

  • Nous pilotons mécaniquement notre corps pour fuir ou agir physiquement
  • Nous pilotons psychiquement nos volontés pour fuir ou agir psychologiquement
  • Nous pilotons spirituellement nos pensées pour fuir ou agir intellectuellement

Les névroses que l’on développe au travers des expériences aliénantes de la vie vont générer des dysfonctionnements qui nous feront perdre en capacité de pilotage et désaligneront le Conscient et l’Inconscient.

Par quoi devons-nous être préoccupé ?

La préoccupation fait partie de l’ordre du dysfonctionnement mental lié à de la névrose. La préoccupation est une sur-occupation. Il s’agit de l’inconscient qui sur-réagit, qui se goure sur l’échelle des importances et va prendre pour vital un enjeux qui est en fait juste contingent.

Nous ne devons donc pas être préoccupés, mais nous devons nous inscrire dans une démarche d’équilibre, c’est à dire d’éduquer ou de rééduquer notre Inconscient à s’investir de manière adaptée dans nos enjeux de situations.

Une enfance insécurisante aura tendance à nourrir de la sur-adaptation donc de la préoccupation et de la charge mentale.

Une enfance trop sécurisante aura tendance à nourrir de la sous-adaptation par rapport à nos enjeux personnels d’existence.

Comment pouvons-nous passer de la préoccupation au bonheur ?

A nous de rééduquer notre Enfant Intérieur, cette fameuse interface psychique qui joue un rôle crucial dans notre programmation émotionnelle.

Cela se fait par la bienveillance et l’amour à l’égard de soi-même

Cela se fait par la confrontation en pleine conscience avec nos dysfonctionnement (troubles).

Cela se fait par la thérapie.

Cela se fait par la capacité de notre esprit à rationaliser et prioriser nos objectifs dans la vie.

Bonne occupation à tous

Un commentaire sur “Par quoi devons nous être préoccupé ?

Ajouter un commentaire

  1. Je ne suis pas tout à fait d’accord. Nous sommes tous névrosés. C’est une protection que le refoulement de la névrose.
    À la façon dont tu développes le sujet, ne parles-tu pas de déni?
    Ceci étant posé, la conclusion reste la même. Une psychanalyse aidera à trouver le petit caillou de l’inconscient pour réconcilier l’enfant intérieur……..sans développer l’inconscient transgénérationnel.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :