Où se trouve les limites de la révolte et de l’acceptation ?

La révolte est insoumission à l’injuste.

L’acceptation est soumission au Réel, dans le sens de ce qui est vrai, de ce qui fonctionne ainsi, tel que cela est.

Et ceci dans un Monde où le Juste et le Réel sont bouleversés par l’Humain qui transcende les valeurs par la philosophie et qui transcende le réel par la science.

L’Acceptation pense, elle transforme de la difficulté en philosophie.

la Révolte agit, elle transforme de la philosophie en politique.

Agir consistant à ne pas se voiler les yeux et à remonter les manches pour les valeurs d’espérances que nous développons.

Penser, consistant à fonder un Espoir qui soit possible.

Se révolter ce n’est pas s’agiter mais créer et co-développer du juste.

Accepter, ce n’est pas se résigner mais créer et co-développer du mieux.

L’acceptation a du courage, celle de voir les choses en face et de se relever après une perte.

La révolte a de l’amour, celle de penser concrètement à Nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :