Comment faire face à la pression ?

Charge mentale, devoirs, responsabilités, obligations, évaluations, nécessité de plaire et de réussir sont autant de facteurs qui nous mettent sous stress et augmentent notre tension nerveuse.

Si on la dit souvent « sociale », la pression bien que prédéterminée par les milieux dans lesquels nous avons grandi et évolué est avant tout propre à nous-même. Cela se situe dans le rapport intérieur que nous entretenons en nous entre « ce que je suis et veux » et « ce que je dois et peux ».

Quel est le mécanisme intérieur de la pression ?

La pression sert à nous mettre en mouvement, elle nous presse à agir. Elle nous arrache de notre disposition naturelle au repos et au loisir.

Il y a trois facteurs de mise en mouvement personnel :

  1. Les besoins physiologiques
  2. Les besoins sociaux
  3. Les besoins existentiels

La pression est naturelle et nous est une alliée précieuse pour accomplir ce dont nous avons besoin.

Le problème c’est quand la pression nous met dans un sur-stress et se transforme en anxiété. Quand la pression qui est là pour nous donner les moyens, nous les fait perdre…

Et il n’y a une seule origine à ce dysfonctionnement : la maltraitance.

Comment moins la subir ?

Nous subissons la pression parce qu’on ne nous a pas suffisamment appris et donner les moyens de traiter nos besoins (mal-traitance).

Nous subissons la pression parce que nombreuses de nos éducations ne sont pas respectueuses des individus. Une éducation trop ferme, irrespectueuse voire effrayante aura pour conséquence : la peur d’agir. Une éducation insuffisante voire absente aura pour concéquence : le manque de capacité. Et cette peur d’agir et ce manque de capacité sera en opposition avec la pression naturelle à satisfaire nos vrais besoins. Cela accentuant la tension et augmentant notre intranquillité et notre anxiété.

Pour moins subir la pression, il faut se réapproprier sa manière de se mettre en mouvements et en actions.

Il faut se libérer de la maltraitance intériorisée qui nous fait nous maltraiter nous-même.

Et cela passe par :

  • S’aimer et prendre soin de nous
  • S’accepter tel que nous sommes
  • Réévaluer la manière dont nous avons d’évaluer l’importance et la criticité des choses (dans quelle mesure cela est-il vital ?)
  • S’approprier une manière d’apprendre, de progresser et de s’épanouir qui nous respecte mieux
  • Accepter et composer avec le monde tel qu’il est et tel qu’il va

Comment mieux en tirer profit ?

Il faut de la force et de la persévérance pour atteindre nos objectifs dans la vie. Et cela ne serait se rendre possible sans cette fameuse pression. Sans pression, il y a dépression.

Pression qui fait qu’une individualité résiste et s’accompli.

Pression qui fait qu’un groupe s’unit et change les choses.

Se réapproprier sa pression, celle qui n’est plus « effort à produire » mais « désir de faire et d’accomplir en plaisir et en conscience ».

4 commentaires sur “Comment faire face à la pression ?

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :