Quelle est notre nature véritable ?

N’avez-vous pas parfois ce sentiment étrange et un peu froid de vous demander ce que vous pouvez bien faire ici ? Qu’est-ce que vous avez bien pu faire ou mériter pour évoluer dans un milieu aussi peu hospitalier ?

L’histoire de la vie est une épopée qui ne connait aucune morale. Le fort dévore le faible qui doit trouver des moyens plus indirects de persister (fuir et se reproduire plus vite entre autres). La vie du fort n’est pas pour autant plus simple car son besoin en ressources est plus grand et son effort à la survie est d’autant plus délicat.

Néanmoins la compétition naturelle qui s’exerce dans le vivant entre les espèces et les individus de mêmes espèces participe de la grandeur et de la beauté du monde. C’est notre nature sensible qui nous glace le sang quand il s’agit du devoir affronter et du devoir mourir.

L’humain est au cœur d’une ambivalence existentielle entre la « volonté de puissance »  portée par l’esprit de domination d’une part et la « volonté de plaisirs » portée par notre sensibilité d’autre part.

Qu’est-ce que la volonté de puissance ?

La volonté de puissance chère à Nietzsche, est au cœur de ce qui a poussé l’univers à être plutôt qu’à ne pas être. La vie, l’univers, le cosmos n’auraient bien pu ne pas exister, rester au néant. Mais voilà nous existons !

Observez le monde, la diversité terrestre, la grandeur inouïe de l’univers et vous comprendrez alors que la Création est animée par un désir de puissance époustouflant.

Nous venons du monde et nous portons en nous ce désir inouï de réaliser l’impossible !

Qu’est-ce que la volonté de plaisirs ?

L’émergence de la vie humaine a apporté avec elle une nouvelle forme d’existence beaucoup plus sensible, consciente, intelligente.

Notre nature sensible et consciente, nous permet l’étonnement, le sentiment face à la beauté et l’inouï du monde. Il faut regarder dans le nouveau né cette flamme dans le regard, sa capacité d’émerveillement encore vierge pour saisir la qualité de notre nature humaine ouverte à toutes formes de plaisirs.

Qu’est ce que notre nature véritable ?

Notre nature véritable est par nature en constant désir : désir de puissance et de liberté, désir de beauté et d’harmonie.

Plus de plaisirs et plus de puissances, voilà vers quoi nous appelle notre vraie nature !

Nous vivons dans une économie des plaisirs et des puissances. Il s’agit donc de se les partager. Et si les plaisirs se partagent plus facilement, le pouvoir lui se partage pour l’instant encore très mal…

A l’échelle individuelle, pour tenter de réaliser ce toujours mieux, il n’y a que deux moyens à notre disposition : notre intelligence et notre courage.

A l’échelle collective, il s’agit de constituer les formes de pouvoirs qui permettent de faire évoluer les systèmes en place dans le sens du respect de notre nature véritable et ainsi favoriser l’accomplissement de chacun aux bénéfices de tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :